Energie nucléaire

Voir l'animation sans Flash

 

Plan du site
Tous les textes du site
Crédits

Accueil

Energie nucléaire chiffres



Le défi NEEDS (Nucléaire, Energie, Environnement, Déchets, Société)

La Mission Interdisciplinarité du CNRS a lancé en 2012 le défi "Nucléaire : Energie, Environnement, Déchets, Société" (NEEDS) qui vise à fédérer l’effort interdisciplinaire de recherche sur le nucléaire, afin de fédérer les recherches académiques sur les technologies nucléaires innovantes, sur la transition énergétique, sur le stockage des déchets et sur tous les aspects de la relation entre la société, la nature et la technologie nucléaire. Ce programme prend la suite des recherches menées depuis 1997 dans le cadre du programme CNRS PACEN (Programme sur l’Aval du Cycle et l’Energie Nucléaire).

Ce programme national de recherche s’inscrit dans un cadre déterminé : celui des exigences des deux lois, n°2005-781 sur l’énergie et n°2006-739 sur la gestion des matières et déchets radioactifs ainsi que le décret n° 2008-357 du 16 avril 2008 sur les missions du CNRS, du CEA et de l’ANDRA. Ce programme est construit avec les grands partenaires du nucléaire. Il a pour ambition de mettre à contribution et valoriser le large éventail de compétences du monde académique (CNRS et universités), de développer de nouvelles compétences au sein de la recherche fondamentale, de renforcer les relations avec les partenaires, tout en aidant la communauté académique à développer une analyse propre sur l’avenir du nucléaire et des programmes de recherche associés, analyse qui devrait contribuer de façon éclairée aux débats sociétaux autour des différents aspects de cette source d’énergie très particulière : risques associés, sûreté, organisation sociale, gestion des déchets, technologies du futur, …

Le défi NEEDS assure l’élaboration de programmes scientifiques, de réseaux et de compétences diversifiées, afin de faire progresser la recherche en vue de :
• réduire la quantité de déchets, optimiser la consommation des ressources et la gestion des matières valorisables, tout en assurant une sûreté accrue des installations,
• améliorer le traitement des déchets pour réduire les volumes et conséquences environnementales à court et à long terme,
• améliorer la compréhension des mécanismes moléculaires et macroscopiques qui sont à l’origine de l’immobilisation et de l’isolation des radionucléides en milieu géologique poreux, notamment afin d’améliorer la confiance dans un stockage.
• adapter des matériaux pour qu’ils résistent mieux aux conditions extrêmes du nucléaire (température, contraints mécaniques, étanchéité, rayonnement, milieux chimique…),
• analyser de façon fine et intégrée l’impact environnemental en approfondissant notre compréhension des fixations et transferts des radionucléides,
• favoriser la prise en compte dans la recherche des transformations récentes dans le domaine social, éthique, politique, particulièrement dans le nouveau contexte créé par l’accident de Fukushima.
• faire progresser la réflexion sur les rapports entre connaissance, société et démocratie.

Fortement interdisciplinaire, NEEDS s’organise autour de sept projets fédérateurs, appuyés sur deux consortiums de compétences.
Les projets fédérateurs portent sur :
1. les systèmes nucléaires et scénarios,
2. le traitement et conditionnement des déchets
3. les milieux poreux dans le confinement des déchets,
4. l’impact des activités nucléaires sur l’environnement,
5. les ressources : mines, procédés, économie,
6. SHS : nucléaire, risque et société
7. les matériaux pour l’énergie nucléaire.

Les consortiums de compétences regroupent : les mathématiques appliquées ainsi que la physico-chimie et la radiolyse. Ils sont à la frontière entre recherche fondamentale et recherche dédiée à l’énergie nucléaire et représentent le liant nécessaire entre le cœur du programme NEEDS, piloté conjointement par le CNRS et les partenaires, et les chercheurs du CNRS développant des compétences plus générales que celles appliquées à l’énergie.

CNRS    sagascience