Energie nucléaire

Voir l'animation sans Flash

 

Plan du site
Tous les textes du site
Crédits

Accueil

Energie nucléaire chiffres



Perspectives économiques du nucléaire

Le rapport parlementaire publié le 15 décembre 2011 par la Mission sur la sécurité nucléaire, la place de la filière et son avenir souligne que le nucléaire français est synonyme d’un savoir-faire industriel internationalement reconnu et représente plusieurs dizaines de milliers d'emplois. Le rapport insiste sur un deuxième aspect: la sécurité énergétique, enjeu de puissance et d’indépendance pour la France et ses industries. Le rapport de la Cour des comptes paru le 31 janvier 2012 traite plus précisément des coûts de la filière électronucléaire. L’investissement public initial est estimé à 188 milliards d’euros. Les dépenses courantes annuelles s’élèvent aujourd’hui à 10 milliards d’euros pour EDF (dont 8,9 milliards d’euros de charges d’exploitation et 1,1 milliard d’euros de provisions pour la gestion des combustibles usés et la gestion à long terme des déchets) et à 644 millions pour l’Etat (414 millions pour l’effort de recherche et 230 millions pour les coûts relatifs à la sûreté, la sécurité et l’information des citoyens). Les charges futures, encore incertaines aujourd’hui, sont évaluées à 79,4 milliards d’euros (dont 62 milliards pour EDF) : elles concernent le démantèlement des centrales en fin de vie, la gestion du combustible usé et celle des déchets ultimes. S’y ajoute le surcoût des évaluations de sécurité mises en place après Fukushima ; le rapport de l'Autorité de sûreté nucléaire sur les évaluations complémentaires de la sûreté des installations nucléaires prioritaires au regard de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, paru début 2012 , a été suivi de l'engagement d'EDF d'apporter les investissements nécessaires. Toujours selon la Cour des comptes, des investissements importants à court et moyen terme sont à prévoir pour permettre le maintien de la production actuelle, ce qui ne sera pas sans conséquences sur le coût global de production de l’électricité.

CNRS    sagascience